Publié par Malo & Julie P.

Le Z, le Zorro d'aujourd'hui ? © Julie P. & Malo

Le Z, le Zorro d'aujourd'hui ? © Julie P. & Malo

Cet homme est aussi célèbre que Zorro, mais n’a pas les mêmes convictions morales que son homologue télévisuel. Son profil est disgracieux, un véritable visage de cafard : un regard fourbe et méprisant, un sourire fielleux et un nez crochu qui lui offrent malignement un air retors. Il ressemble à un serpent, autant sur le plan physique que mental, avec ses traits cruels et sa langue de vipère. Tout le monde peut reconnaître cette silhouette perfide et courte sur pattes.

Son apparence sied parfaitement à ses valeurs et affirmations. Les propos de ce félon sont relatés et banalisés par de nombreux médias français, qui trouvent sûrement cette violence immorale divertissante, audimatogène et donc rémunératrice. Les chaînes d’informations peuvent être considérées comme complices de sa médiatisation et des projections flatteuses des sondages à son égard. Grâce à cette publicité, certains simples d’esprit sont persuadés de la véracité des dires dudit héros cathodique. Le contenu de ses diatribes est d’une incroyable violence, injustifiée et condamnable (d’ailleurs condamnée), mais une partie de la population trouve cela attrayant, ou adhère à sa vision d'une France décadente condamnée à se redresser dans la guerre civile.

Pourquoi lui laisse-t-on la parole ? Pourquoi n'est-il pas censuré ? Pourquoi a-t-il une si grande couverture médiatique ? Parce que les gens qui dirigent les chaînes de télévision, les journaux et les radios qui le diffusent, sont d’accord avec ce scélérat ? cupides, avides d’argent, au point d'assurer la promotion de discours racistes ?

Parlons-en de ces polémiques. Cet homme est aussi rusé qu’un vieux renard, chaque sortie de ses ouvrages coïncide avec une provocation raciste, par exemple lorsqu’il dit qu’il veut interdire le prénom Mohammed ou quand il estime que Hapsatou Sy, chroniqueuse télé, devrait s’appeler Corinne car son prénom est une honte pour la France. Cela lui sert de publicité. Grâce à ces polémiques, ses livres se vendent par milliers et il empoche des millions d’euros. Hasard ? Nous ne le croyons pas…

Cet être sournois a été maintes fois condamné pour injures publiques, provocations publiques à la discrimination, à la haine, également à la haine raciale. En effet, cet homme arrogant considère que les hommes blancs, cisgenres et hétéros sont supérieurs. Il fait bien évidemment partie de cette élite... Il est aussi sexiste et phallocrate, d’une suffisance sans égale, et a eu l’outrecuidance de s’attaquer aux arguments féministes avant-gardistes de Simone de Beauvoir dans son pamphlet misogyne Le premier sexe

La liste des condamnations est-elle terminée ? Non ! Ce petit nain hargneux a aussi à son actif des contestations de crimes contre l’humanité. Et notre énumération n’est toujours pas finie. De 1990 jusqu'à 2019, il a encore été accusé d’agressions sexuelles par plusieurs femmes, qui témoignent d'attouchements, de baisers forcés et de harcèlement.

Ce homme petit, plein de mépris, est un concentré de haine et de fourberie, tellement qu’il en est méprisable. Si vous n’avez toujours pas deviné de qui il s'agit, un seul indice :

On le surnomme : le Z...

Tag(s) : #satirique, #S4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :