Publié par Damien Notre nouveau logis, disposé à peu près comme l’ancien, meublé de façon identique[...] Mais il m’était pénible de ne jamais pouvoir m’isoler [...] Nous enviions, ardemment, ma sœur et moi, les petites filles qui ont une chambre à elles...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Mustafa Comme étrangers, par ici, y a que les Ritals. Papa m’a dit que dans le Nord c’est plein de Polacks. Des grosses brutes, des vraies bêtes sauvages. Nous, les Turcs, on est mal vus. Ce n’est pas qu’il y en ait tellement ici, mais, les...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Priscilla Pour nous elle fut un vaste palais, aux ressources sans saisons, un couloir infini, un escalier peuplé de vies comme une niche de crépuscules, une cour, des cuisines, des bassins, des toits de tôles rouillées où nous découvrîmes le...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Audrey Tes yeux. Immenses. Ton regard doux et patient où brûle ce feu qui te consume. Tes yeux bleus comme l'océan semblaient dissimuler beaucoup de choses, un vécu joyeux mais parfois sombre que tu n'as sûrement pas envie de révéler. À tes...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Tom J'étais prisonnier entre le couloir, mes parents et les habitants du village. Le seul répit était dans la salle de classe. J'appréciais l'école. Je suis originaire d’un milieu aisé et j’ai grandi dans une grande et belle villa, de style...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Clément B. Je courais à travers les rues du village, mon sac à dos avec moi. Pendant mon adolescence, quand je devais avoir probablement treize ou quatorze ans, je me souviens avoir fait « mon premier mur ». Ce jour-là était un jour d’été pendant...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par François-Xavier Les mots de chez moi, des mots solides que je connais bien, que j’ai disposés, ici et là, parmi ces étrangers, ont un air gauche, emprunté, un peu ridicule… on dirait des gens transportés dans un pays inconnu, dans une société...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Karine De mon enfance je n'ai aucun souvenir heureux. Je ne veux pas dire que jamais, durant ces années, je n'ai éprouvé de sentiment de bonheur ou de joie. Simplement la souffrance est totalitaire : tout ce qui n'entre pas dans son système,...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Brendan Le bordel des souvenirs Cette absence d'histoire m'a longtemps rassuré : sa sécheresse objective, son évidence apparente, son innocence, me protégeaient. Il n'avait que très peu de souvenirs d'enfance, à vrai dire, il n'en voulait...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Kennocha C’était une fin de journée. Il y avait beaucoup d’éclairs ce soir-là, et comme on était en montagne, les éclairs étaient juste à côté de nous. Photo © Kennocha Péran - C’était un été ensoleillé, la chaleur était presque étouffante....

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Youna La maison portugaise de mon arrière-arrière-grand-mère où je passe mes étés Je n'ai qu'à fermer les yeux pour revoir... Chaque année, retour sur les terres de mes ancêtres, pour redécouvrir les lieux où mes arrière-grands-parents, mon...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Elsy "Verandering" : signifie "le changement", en néerlandais. Les deux langues officielles au Suriname sont le néerlandais (hollandais) et le sranan (créole surinamais, à partir de l'anglais et du portugais). L'année où nous installâmes rue...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Raphaël C. Il y eut un temps où, avant de savoir lire, je me logeais en boule entre deux tomes du Larousse comme un chien dans sa niche. Durant mon enfance mais aussi tout le long de mon adolescence, il y a eu un sport auquel je tenais particulièrement....

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Tahamida C’est à Louise que j’ai dû la sécurité quotidienne. Elle m’habillait le matin, me déshabillait le soir, et dormait dans la même chambre que moi. Je suis né un 9 février en Île-de-France, mais j’ai vécu la majeure partie de ma vie à...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Par Mélya Je parle là d'une passion raisonneuse qui connut des froideurs et de longs détachements. Ce sport était dans ma famille depuis bien longtemps. Je me demandais toujours pourquoi il paraissait si important, même si je l'aimais bien. Je me souviens,...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Malik Protégée, choyée, amusée par l'incessante nouveauté des choses, j'étais une petite file très gaie. Pourtant, quelque chose clochait puisque des crises furieuses me jetaient sur le sol, violette et convulsée. Faire rire pour s’intégrer,...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Louise Les deux dernières années, quand venait ton tour d’être interrogé, il renonçait à vérifier si tu savais ta leçon, et t'attribuait d'office la meilleure note. Ton sérieux ta maturité et ta soif d'apprendre l'avaient impressionné. Au fond...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Noémie J'ouvrais la bouche le plus possible pour y laisser pénétrer l'oxygène, je gonflais la poitrine, mais l'air ne voulait pas entrer ; cette impression que mes poumons s’étaient soudainement remplis d'une sève compacte, de plomb. Je les...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Agathe L'année où nous nous installâmes rue de Rennes mon sommeil se troubla . Avais-je mal digéré les révélations de Magdeleine ? Il est midi trente-cinq. Encombrée de mes valises, devancée par ma mère, mon frère et ma sœur, j’aperçois l'entrée...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Lenny Chagrin inconsolable, Ivan Kramskoï, 1884 Elle, que nous croyions avancer si posément dans la paisible enfilade des jours, glissait parfois, elle aussi, au bord des larmes. C’est la première larme que j’ai vu couler sur sa joue, la première...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Océane Maison riche / maison pauvre Nous avions déménagé. Notre nouveau logis, disposé à peu près comme l'ancien, meublé de façon identique, était plus étroit et moins confortable. Pas de salle de bains ; un seul cabinet de toilette, sans...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Mehdi Y. Ma fugue, je l'ai faite à quatorze ans. Et d'abord, c'était pas une fugue. Une fugue, ça veut dire une toquade, un coup de tête, un caprice. Moi, je partais pour de bon. Pour toujours. Je partais faire le tour du monde. Je me souviens...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Romane Sur les photos de famille prises l'été suivant, on voit de jeunes dames en robes longues, aux chapeaux empanachés de plumes d'autruche, des messieurs coiffés de canotiers et de panamas qui sourient à un bébé : ce sont mes parents, mon...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Maïlys Leur démarche était lente, ils étaient souriants, ils ne dégageaient aucune agressivité, si bien que j’ai d’abord pensé qu’ils venaient faire connaissance. Tout a commencé quand je suis rentrée en CE2. À ce moment-là j’ai huit ans. Je...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4

Publié par Sabrina Le foot dans ma famille — Laisse donc, laisse donc… Ce n’est pas si terrible, va, c’est loin d’être si terrible, l’arrivée d’un enfant. Et c’est beaucoup plus beau dans la réalité. La peine qu’on y prend s’oublie si vite, tu verras...

Lire la suite
Tag(s) : #autobiographie MG4
1 2 > >>