1g2

Publié par Cécile L.B. Your clear eye is the one absolutely beautiful thing. I want to fill it with color and ducks, The zoo of the new Whose name you meditate April snowdrop, Indian pipe Little Stock without wrinkle, Pool in which images Should be grand...

Lire la suite
Tag(s) : #sylvia plath, #1G2

Publié par Ambre elle était une rose entre les mains de ceux qui n'avaient pas l'intention de la garder (page 20) tu murmures je t'aime ce que tu veux dire est je ne veux pas que tu partes (page 96) je suis un musée rempli d’œuvres d'art mais tu avais...

Lire la suite
Tag(s) : #rupi kaur, #élégiaque, #1G2

Publié par Louka Sur des tringles, sur les accoudoirs de la fenêtre, la pluie court horizontalement tandis que sur la face inférieure des mêmes obstacles elle se suspend en berlingots convexes. Selon la surface entière d’un petit toit de zinc que le regard...

Lire la suite
Tag(s) : #francis ponge, #1G2

Publié par Alaric Non je n'ai pas le cœur à supporter les bleus Plus que les ecchymoses de la vie si peu rose Mais dans la pub compote de pas ma pomme Supporter ne veut pas dire endurer mais soutenir Du coup je m'encolère à cause des euros du football...

Lire la suite
Tag(s) : #valérie rouzeau, #1G2

Publié par Manon R. le sexe réclame le consentement des deux si l'une des personnes est allongée là sans rien faire parce qu’elle n’est pas prête ou n'en a pas envie ou simplement ne veut pas mais que l'autre pénètre son corps à elle ce n'est pas de l'amour...

Lire la suite
Tag(s) : #rupi kaur, #1G2

Publié par Lou-Ann tu ressembles à ta mère je crois que je porte bien sa tendresse vous avez les mêmes yeux toutes les deux nous sommes toutes les deux si épuisées et les mains nous avons les mêmes doigts qui se flétrissent mais cette rage ta mère ne...

Lire la suite
Tag(s) : #rupi kaur, #1G2

Publié par Gaëtane les corps des autres femmes ne sont pas nos champs de bataille Rupi Kaur, Lait et miel (2014) Ce poème de Rupi Kaur évoque le scandale des violences conjugales. Une femme vient de se faire battre © Gaëtane Dans l’ombre du foyer les...

Lire la suite
Tag(s) : #rupi kaur, #1G2

Publié par Yuna Comme d’un cercueil vert en fer blanc, une tête De femme à cheveux bruns fortement pommadés D’une vieille baignoire émerge, lente et bête, Avec des déficits assez mal ravaudés ; Puis le col gras et gris, les larges omoplates Qui saillent...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Anaïs Le monde change tout le temps sans moi Et je me rends inadaptable N’ai pas téléphone à table Plutôt je ne me rends pas du tout Je souris sans preuve sur selfie Si nous cultivions l’amitié qui sait ce qu’on récolterait On pourrait tenter...

Lire la suite
Tag(s) : #valérie rouzeau, #1G2

Publié par Sacha A.-J. I Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles, La blanche Ophélia flotte comme un grand lys, Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles… — On entend dans les bois lointains des hallalis. Voici plus de mille ans que...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #fantastique, #1G2

Publié par Morgan À… Elle. L’hiver, nous irons dans un petit wagon rose Avec des coussins bleus. Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose Dans chaque coin moelleux. Tu fermeras l’œil, pour ne point voir, par la glace, Grimacer les ombres des soirs,...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Jaymes L. « Français de soixante-dix, bonapartistes, républicains, souvenez-vous de vos pères en 92, etc… » Paul de Cassagnac (Le Pays). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Morts de quatre-vingt-douze et de quatre-vingt-treize, Qui, pâles...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Jaymes L. La nuit parfois ravive une plante singulière dont la lueur décompose les chambres meublées en massifs d’ombre. Sa feuille d’or tient impassible au creux d’une colonnette d’albâtre par un pédoncule très noir. Les papillons miteux l’assaillent...

Lire la suite
Tag(s) : #francis ponge, #1G2

Publié par Illan Elle était fort déshabillée Et de grands arbres indiscrets Aux vitres jetaient leur feuillée Malinement, tout près, tout près. Assise sur ma grande chaise, Mi-nue, elle joignait les mains. Sur le plancher frissonnaient d’aise Ses petits...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Alaric L’Homme pâle, le long des pelouses fleuries, Chemine, en habit noir, et le cigare aux dents : L’Homme pâle repense aux fleurs des Tuileries — Et parfois son œil terne a des regards ardents… Car l’Empereur est soûl de ses vingt ans d’orgie...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #satirique, #1G2

Publié par Anaïs Tandis que les crachats rouges de la mitraille Sifflent tout le jour par l’infini du ciel bleu ; Qu’écarlates ou verts, près du Roi qui les raille. Croulent les bataillons en masse dans le feu ; Tandis qu’une folie épouvantable, broie...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Anaël Comme d’un cercueil vert en fer blanc, une tête De femme à cheveux bruns fortement pommadés D’une vieille baignoire émerge, lente et bête, Avec des déficits assez mal ravaudés ; Puis le col gras et gris, les larges omoplates Qui saillent...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Zoé M. Lui — Ta poitrine sur ma poitrine, Hein ? nous irions, Ayant de l’air plein la narine, Aux frais rayons Du bon matin bleu, qui vous baigne Du vin de jour ?… Quand tout le bois frissonnant saigne Muet d’amour De chaque branche, gouttes...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Stevann Sur la place taillée en mesquines pelouses, Square où tout est correct, les arbres et les fleurs, Tous les bourgeois poussifs qu’étranglent les chaleurs Portent, les jeudis soirs, leurs bêtises jalouses. — L’orchestre militaire, au...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Gaëtane Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers, Picoté par les blés, fouler l’herbe menue : Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds. Je laisserai le vent baigner ma tête nue ! Je ne parlerai pas, je ne penserai rien : Mais...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Mayline Et tout croît, et tout monte ! Ô Vénus, ô Déesse ! (vers 9-10) Il veut vivre, insultant la première beauté (v.55) Au grand jour, fatigué de briser des idoles (v.66) Au beau jeune homme blanc que son onde a pressé. (v.123) Arthur Rimbaud,...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par James Depuis huit jours, j’avais déchiré mes bottines Aux cailloux des chemins. J’entrais à Charleroi, — Au Cabaret-Vert : je demandai des tartines De beurre et du jambon qui fût à moitié froid. Bienheureux, j’allongeai les jambes sous la table...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Louka C’est un large buffet sculpté ; le chêne sombre [...] — Ô buffet du vieux temps, tu sais bien des histoires, Et tu voudrais conter tes contes, et tu bruis Quand s’ouvrent lentement tes grandes portes noires. Arthur Rimbaud, « Le Buffet...

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2

Publié par Lou-Ann v.1 On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans v.11 Piqué d’une mauvaise étoile, qui se fond v.13 Nuit de juin ! Dix-sept ans ! - On se laisse griser. v.19 Passe une demoiselle aux petits airs charmants, v.25 Vous êtes amoureux....

Lire la suite
Tag(s) : #cahier de douai, #1G2
1 2 3 4 5 > >>