Publié par François-Xavier & Elouan

« Nous nous faisons payer grassement nos aveux, /
Et nous rentrons gaiement dans le chemin bourbeux »

« Au lecteur » Les fleurs du mal, Baudelaire

Un paresseux sale dans son canapé

Un paresseux sale dans son canapé

Ô lecteur, toi qui des fois fis des promesses

Sauf que tu ne veux pas toutes les tenir

Dans le plus grand des secrets et sans rougir

Ces bénéfices cachés dans la paresse

 

La paresse qui nous a envahis

Occupe fort tes pensées et ton corps

Mais tout cela sans le moindre remords

Tu n'es devenu qu'un pauvre débris

 

Tel un vieux paresseux bien ennuyeux

Lâcheté, péché, débauché, caché

Ils bercent notre bel esprit enchanté

Que vois-tu donc de tes propres yeux ?

 

C'est l'Hécatombe qui nous attire

Sans rien voir venir tu y descends

Comme un jeune enfant tout innocent,

Il est venu le temps pour agir

Tag(s) : #fleurs du mal MG4
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :