Publié par Nolwenn

Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d’automne,
Je respire l’odeur de ton sein chaleureux,
Je vois se dérouler des rivages heureux

"Parfum exotique", Les Fleurs du mal, Baudelaire

Torrent intérieur

Torrent intérieur

Je t'écoute et je te crois

Lorsque tu me racontes l'océan ravageur

Saccages qui foudroient

Tel l'oiseau moqueur

En ce soir d'été indien

J'ai convoité l'ivresse de ton parfum

Pour que tu saches que la texture de mes lèvres

Est la même que celle de tes rêves

Mêmes déploiements de mes paupières

L'odeur de cette amertume

Fait couler mes larmes incendiaires

J’aperçois jusqu'aux chuchotements de la nuit taciturne

Le temps ne trouve plus par où passer

Quand tu ne cesses de me manquer

Le temps devenu absence

Moi j'oublie toute puissance

Tag(s) : #fleurs du mal MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :