Publié par Juliane

Sentence

Je suis la plaie et le couteau !
Je suis le soufflet et la joue !
Je suis les membres et la roue,
Et la victime et le bourreau !

"L'Héautontimorouménos", Les Fleurs Du Mal, Baudelaire

Chaque jour, chaque nuit, tu t'enfonces un peu plus

Dans ce gouffre glacé, éternelle prison

Penses-tu trouver là ce paradis perdu

Dont tu rêves en secret quand tu perds la raison ?

 

Je cherche à t'aider, mais je dois te punir

Homme lâche et sans foi, je ne peux t'épargner 

Tu mérites ton sort, volontaire martyr

Le verdict est tombé, le bourreau est mandé

 

Et tu resteras seul, pénitent, incompris

En pleurant le passé, regrettant l'avenir

Ton cilice soudé à ton âme meurtrie 

Je bercerai tes pleurs avant de dormir

 

Tag(s) : #fleurs du mal MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :