Publié par Badroudine

Mirage de douceur

Un soir, l’âme du vin chantait dans les bouteilles :
— « Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité,
Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,
Un chant plein de lumière et de fraternité !

"Âme du vin", Les Fleurs du mal, Baudelaire

Je fus humblement nommé Jack Daniel’s

Avec cette saveur qui est la mienne

Reflétant les grandes ruches grouillant d'abeilles

Qui me donnèrent leur doux et bon miel

 

Ma saveur en a enivré plus d'un

Ma douceur vous sauve des odieux maux

Puis-je ainsi pour vous devenir un saint ?

Même si les prudes me regardent de bien haut

 

Toutes les fois où vous me dégustez

Par mon goût riche je viens vous envoûter

Pourrais-je enfin devenir vrai héros

Et vous délivrer de vos cages d'oiseau ?

 

Mais peut-être n'y aura-t-il rien pour moi

À part du lendemain le fatidique désarroi

Moi qui offre au soir enivrant tant d’espoirs

Le jour d’après, se lever reste obligatoire

 

Tag(s) : #fleurs du mal MG1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :