Publié par Gauthier

Captif Covid-J 41 Journée « carré »

        Après 40 jours de  confinement, me voilà. Au début du « Challenge Captif Covid », qui l’aurait cru ?

      En pleine pandémie mondiale, le Covid 19 fait donc des ravages. Des chiffres et des allocutions que je n’écoute que très peu, étant trop absorbé par emploi du temps surchargé. Eh oui, certains osent dire qu’ils s’ennuient... Ma journée commence par un doux réveil sur les coups de 13h30, ce qui me permet d’éviter tous les journaux télévisés, que je ne supporte plus. Après un bon gros bol de céréales, j’enchaîne avec des pâtes et du jambon. Puis, je déguste mon festin en regardant ma série « The Walking Dead ». Une série sur la fin du monde... car je sais m'adapter aux situations.

      La situation du moment est bel et bien inédite pour nous, 2003 et le SRAS nous ayant connus trop jeunes ; et les années récentes ayant connu peu de choses, si ce n’est l’arrivée de Trump au pouvoir aux États-Unis, puis les Gilets Jaunes dans notre beau pays. 

     Des restrictions sont ainsi prises et doivent être respectées par les plus matures d’entre nous. Étant moi-même exceptionnellement mature, je remplis à chaque sortie une attention m’autorisant à courir une heure dehors. Je quitte ma série vers 14h, pour aller courir 19 kms sous un merveilleux soleil, palpitant ! Durant cette excursion dans les bois, je n’ai jamais vu autant de monde courir, certains en Converse. C’est vraiment « l’état d’urgence ». La suite est une douche froide, afin d’éliminer certaines toxines de mes muscles saillants. Il est déjà 16h30 et une pause s’impose sur mon lit, mon lit qui m’accompagne fidèlement depuis 40 jours sans s’énerver.

     Je passe le plus clair de mon temps sur YouTube, et ses reportages souvent très intéressants. Je regarde de temps en temps des reportages pour comprendre cette pandémie, et le futur qui pourrait nous attendre. Pour moi, une deuxième vague serait la suite logique du déconfinement prévu le lundi 11 mai.

     Il est 20h et des pizzas nous attendent dans le four. Suivies d’un succulent Louis de Funès. Il est 22h30 et quelques épisodes d’ « Élite » m’attendent. Il est 3h du matin et je décide de dormir, possiblement en prenant mon mal en patience. 

Tag(s) : #réel et fictif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :