Publié par Hamza

Sonnet élégiaque

 

Bref amour

La première fois que je vous ai vue
Mon cœur a compris : des frissons j’ai ressentis
Comme un rayon de soleil vous êtes apparue
Votre regard si scintillant m’a adouci

La chaleur qui se dégageait de vous
Était semblable à celle du soleil
Votre visage était tellement doux
Vous étiez une pure merveille

Trente secondes après se passe le drame
L’ange de la mort apparut et prit votre âme
Mon cœur d’un coup brusque s’est arrêté

Je n’aurais jamais cru ressentir cela un jour
Allongé au beau milieu de ce carrefour
Votre vie s’est arrêtée pour l’éternité

Tag(s) : #sonnet S6
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :