Publié par Youenn

Je peux affronter ton image

Je peux réellement affronter ton image, ta "semblance" comme on disait autrefois. Difficilement mais je le peux.

Dispersée entre les lumières, tes ombres.

Comptée de lieu en lieu : murs, tiroirs, ce livre :

Image de toi, ces mots

Tes lettres.

Ton écriture, et frappe : canadienne.

Ta langue double. Vue.

Mais je ne suis pas parvenu à réentendre ta voix : les cassettes du magnétophone, toutes ces heures, dites les nuits, les derniers mois.

Les autres traces, venues des autres sens, ne sont qu'en moi. Quand je trébuche dessus, j'étouffe.

Quelque chose noir, Jacques Roubaud (1986)

Inacceptable

Le regard vide quand je pense à toi

Je ne pourrais jamais accepter

Que dès à présent tu es là-bas

Et que plus jamais je ne te parlerai.

 

Ton corps est bien parti

Mais ton âme est restée

Comme pour me guider 

Pour continuer seul cette vie.

 

Pourrais-je continuer ?

Pourrais-je y survivre ?

Pourquoi te fallait-il partir ?

Pourquoi devais-tu me laisser ?

 

Tag(s) : #jacques roubaud, #1G7
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :