Publié par Agathe

Captif Covid-J 36 Quand on cherche...

      Après 36 jours confinés et une dizaine de nouvelles activités déjà découvertes, ce mardi est un jour banal qui commence, similaire à tous les autres. Une routine de confinement a commencé à s’installer, c’est pourquoi aujourd’hui il m’est difficile de me lever – sans but, ni objectif immédiat –, et une difficulté à me projeter, trouver une motivation est devenu compliqué. Je pourrais rester la journée dans mon lit à regarder des séries, ou alors continuer ma nuit pour espérer me réveiller plus motivée. Mais étant donné l’annonce du président, il y a quelques jours maintenant, avoir des journées « actives » me parait plus astucieux pour faire passer plus vite le mois qui s’annonce.

      Je finis par ouvrir mes volets, un grand ciel bleu est face à moi, qui ranime vivement ma motivation. Me voilà soudainement téléportée de mon lit à mon transat : il est 10 heures 23 ! Il y a seulement deux mois, j’aurais bêtement envié cette situation, me retrouver ainsi à bronzer à une heure pareille, sans rien de prévu pour la journée. Mais, en repensant à tout ce que cette crise a engendré, maintenant je vois les choses différemment. Prise d’ennui, je réfléchis à ce que je pourrais faire de ma matinée, déjà bien entamée. Sans surprise, la seule chose que j’ai le temps de faire est de préparer le repas. Dès le début d’après-midi, je décide de m’adonner au rangement de ma chambre. Cette activité pourtant peu attirante me met alors de bonne humeur, si bien que je ne vois pas le temps passer. Il est déjà l’heure de ma séance de sport : toujours le meilleur moment de ma journée.

Tag(s) : #réel et fictif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :