fleurs du mal

Publié par Nolhan V. Mon enfant, ma sœur, Songe à la douceur D’aller là-bas vivre ensemble ; — Aimer à loisir, Aimer et mourir Au pays qui te ressemble ! Les soleils mouillés De ces ciels brouillés Pour mon esprit ont les charmes Si mystérieux De tes...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Violette […] Pauvre ange, elle chantait, votre note criarde : « Que rien ici-bas n’est certain, Et que toujours, avec quelque soin qu’il se farde, Se trahit l’égoïsme humain ; Que c’est un dur métier que d’être belle femme, Et que c’est le...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Marie Combien faut-il de fois secouer mes grelots Et baiser ton front bas, morne caricature ? Pour piquer dans le but, de mystique nature, Combien, ô mon carquois, perdre de javelots ? Nous userons notre âme en de subtils complots, Et nous...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Alexandre M. […] Que les soleils sont beaux dans les chaudes soirées ! Que l’espace est profond ! que le cœur est puissant ! En me penchant vers toi, reine des adorées, Je croyais respirer le parfum de ton sang. Que les soleils sont beaux dans...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Nathan E. Si par une nuit lourde et sombre Un bon chrétien, par charité, Derrière quelque vieux décombre Enterre votre corps vanté, À l’heure où les chastes étoiles Ferment leurs yeux appesantis, L’araignée y fera ses toiles, Et la vipère ses...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Youenn Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l’horizon embrassant tout le cercle Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ; Quand la terre est changée en un...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Léane Sous une lumière blafarde Court, danse et se tord sans raison La Vie, impudente et criarde. Aussi, sitôt qu’à l’horizon La nuit voluptueuse monte, Apaisant tout, même la faim, Effaçant tout, même la honte, Le Poëte se dit : « Enfin !...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Evan M. Les amoureux fervents et les savants austères Aiment également, dans leur mûre saison, Les chats puissants et doux, orgueil de la maison, Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires. Amis de la science et de la volupté, Ils...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Charles Du temps que la Nature en sa verve puissante Concevait chaque jour des enfants monstrueux, J’eusse aimé vivre auprès d’une jeune géante, Comme aux pieds d’une reine un chat voluptueux. J’eusse aimé voir son corps fleurir avec son âme...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Enzo L’Amour est assis sur le crâne De l’Humanité, Et sur ce trône le profane, Au rire effronté, Souffle gaîment des bulles rondes Qui montent dans l’air, Comme pour rejoindre les mondes Au fond de l’éther. Le globe lumineux et frêle Prend...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Lévy Avec ses vêtements ondoyants et nacrés, Même quand elle marche on croirait qu’elle danse, Comme ces longs serpents que les jongleurs sacrés Au bout de leurs bâtons agitent en cadence. Comme le sable morne et l’azur des déserts, Insensibles...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Lisa J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans. [...] — Je suis un cimetière abhorré de la lune, Où, comme des remords, se traînent de longs vers Qui s’acharnent toujours sur mes morts les plus chers. Je suis un vieux boudoir plein de...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Alexandre C. Ce ne seront jamais ces beautés de vignettes, Produits avariés, nés d’un siècle vaurien, Ces pieds à brodequins, ces doigts à castagnettes, Qui sauront satisfaire un cœur comme le mien. Je laisse à Gavarni, poëte des chloroses,...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Nolwenn Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Enzo « D’où vous vient, disiez-vous, cette tristesse étrange, Montant comme la mer sur le roc noir et nu ? » — Quand notre cœur a fait une fois sa vendange, Vivre est un mal ! C’est un secret de tous connu, Une douleur très-simple et non mystérieuse,...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Mathieu B. La musique souvent me prend comme une mer ! Vers ma pâle étoile, Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther, Je mets à la voile ; La poitrine en avant et les poumons gonflés Comme de la toile, J’escalade le dos des flots amoncelés...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Nolan L. […] Je suis la plaie et le couteau ! Je suis le soufflet et la joue ! Je suis les membres et la roue, Et la victime et le bourreau ! Je suis de mon cœur le vampire, — Un de ces grands abandonnés Au rire éternel condamnés, Et qui ne...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Alysson […] Tout à coup, un vieillard dont les guenilles jaunes Imitaient la couleur de ce ciel pluvieux, Et dont l’aspect aurait fait pleuvoir les aumônes, Sans la méchanceté qui luisait dans ses yeux, M’apparut. On eût dit sa prunelle trempée...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Yanis Les Ténèbres Dans les caveaux d’insondable tristesse Où le Destin m’a déjà relégué ; Où jamais n’entre un rayon rose et gai ; Où, seul avec la Nuit, maussade hôtesse, Je suis comme un peintre qu’un Dieu moqueur Condamne à peindre, hélas...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Lény Une nuit que j’étais près d’une affreuse Juive, Comme au long d’un cadavre un cadavre étendu, Je me pris à songer près de ce corps vendu À la triste beauté dont mon désir se prive. Je me représentai sa majesté native, Son regard de vigueur...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Artus Lorsque tu dormiras, ma belle ténébreuse, Au fond d’un monument construit en marbre noir, Et lorsque tu n’auras pour alcôve et manoir Qu’un caveau pluvieux et qu’une fosse creuse ; Quand la pierre, opprimant ta poitrine peureuse Et tes...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Lukas Deux guerriers ont couru l’un sur l’autre ; leurs armes Ont éclaboussé l’air de lueurs et de sang. Ces jeux, ces cliquetis du fer sont les vacarmes D’une jeunesse en proie à l’amour vagissant. Les glaives sont brisés ! comme notre jeunesse,...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G2

Publié par Lilwenn Ô fins d’automne, hivers, printemps trempés de boue, Endormeuses saisons ! je vous aime et vous loue D’envelopper ainsi mon cœur et mon cerveau D’un linceul vaporeux et d’un brumeux tombeau. Dans cette grande plaine où l’autan froid...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Nohan Ma femme est morte, je suis libre ! Je puis donc boire tout mon soûl. Lorsque je rentrais sans un sou, Ses cris me déchiraient la fibre. Autant qu’un roi je suis heureux ; L’air est pur, le ciel admirable. Nous avions un été semblable...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4

Publié par Noan B.-M. Le regard singulier d’une femme galante Qui se glisse vers nous comme le rayon blanc Que la lune onduleuse envoie au lac tremblant, Quand elle y veut baigner sa beauté nonchalante ; Le dernier sac d’écus dans les doigts d’un joueur...

Lire la suite
Tag(s) : #fleurs du mal, #1G4
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>